4 juil. 2018

Fatiguée






Ça devient de plus en plus dur de panser les blessures, de se lever et d’avancer. Je suis fatiguée. Psychologiquement. Physiquement. Je suis fatiguée. Je suis fatiguée des batailles perdues. Je ne sais pas si je peux aller au bout de la guerre. Je suis fatiguée de rêver. Je ne veux plus rêver. Mon ambition s’est perdue et je ne suis plus qu’une ombre qui suit le vent.

Je suis fatiguée. Ils me regardent tous et me disent que le combat continue. Ont-ils seulement une seule idée de la force qu’il faut pour recoller un vase trop souvent cassé? Je suis fatiguée. Fatiguée d’espérer des choses qui n’arrivent pas. A bout de souffle. A bout de force. Je ne comprend pas.

Je suis fatiguée de tout donner. Je suis fatiguée de ne plus croire en moi. Je vis. Je souris. Je suis en sursis. Au moindre encart, la rivière de larmes coule. Je me cache pour pleurer. Je me cache pour avoir mal. Je suis fatiguée... de toi, de nous, de vous. 

Ça devient de plus en plus dur d’espérer... et même si je me nourris de l’amour des autres. Mon amour pour moi diminue. Il me répète de ne pas me dévaluer mais vois-tu, les blessures guérissent de moins en moins bien et vite.

Je suis fatiguée. Physiquement. Psychologiquement. Je suis fatiguée.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Dites moi tout. Qu'avez-vous pensé de cette may-sitation?